Historique de Tchaoudjo 1 / Sokodé

français
kotokoli

Historiquement Sokodé était la seule grande et importante ville du nord non seulement par sa population, mais aussi à cause de son dynamisme économique. Pendant la période coloniale elle était le double chef-lieu administratif et économique de la région et la préfecture. Elle a gardé ce statut jusqu’à présent malgré ou justement à cause de sa proximité à la ville de Kara.

La ville de Sokodé se situe au centre du pays à 346 km de Lomé et couvre officiellement une superficie de 87 km². Sokodé est située au carrefour d’importants axes de communication tels que la route nationale N°1 (Lomé-Cinkassé), l’axe Tchamba – Bassar qui relie le Togo à la République du Benin à l’Est et à celle du Ghana à l’Ouest. Cette ouverture de la commune vers l’extérieur a fait de Sokodé un carrefour commercial dynamique. Situé avant la colonisation sur la route de la cola, la position de carrefour commercial a été renforcée pendant la colonisation avec l’ouverture des différentes routes.

La ville de Sokodé s’est étalée au fil du temps et ses limites en projet qui restent à être approuvées sont :

  • au Nord par le village de Tchalanidè ;
  • au Sud par la rivière Nâ-Fo (village de Kassena-Pont) ;
  • à l’Est par la rivière Nâ (village de Kparatao) ;
  • et à l’Ouest par le village de Sagbadeï.

Sur le plan administratif, la ville de Sokodé qui est le noyau urbain de la préfecture de Tchaoudjo a été très tôt érigé en commune. Servant de chef-lieu aussi bien de la Région Centrale que de la préfecture de Tchaoudjo, elle fut la première commune de plein exercice des trois que comptait la Région Centrale et même de tout le nord du Togo.

Suite au nouveau découpage territorial (loi N°2017-008 du 29 juin 2017 portant création des communes modifiée par la loi N°2019-001 du 09 janvier 2019), la commune de Sokodé s’est agrandie et est devenue Tchaoudjo 1 en passant de deux à cinq cantons que sont : Sokodé, Kpangalam, Kparatao, Kadambara et Tchalo. Elle couvre ainsi une superficie de 1179 Km² pour une population de plus de 150 000 habitants.